Boulevard beauté

April 15, 2011 § Leave a comment

“Qui garde des trésors
comme un soleil d’hiver qui se fait rare,
comme le gaz qui avive la flamme qu’on croyait éteinte
d’un vieux couple.
Comme la première coccinelle qui s’aventure à la rue
en tant que messagère d’un printemps prochain.

Tu es une grande rue,
et pourtant je ne te trouve dans les cartes …
De temps en temps je te croise
dans un coin étrange et merveilleux.

A chaque fois que je t’emprunte
je ne me sens jamais profiter de tes beaux paysages
de tes particulièrs personnages
je ne veux plus courrir sur tes axes
je veux marcher sur tes dalles.”

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

What’s this?

You are currently reading Boulevard beauté at superseded.

meta

%d bloggers like this: